Marche à SPA du 18 septembre 2018

En août 2014, les Marcheurs Intrépides d’Énéo Waremme avaient commémoré le début de la 1ère guerre mondiale en parcourant le site de la bataille du Sart-Tilman des 5 et 6 août 1914.
Cette année, à l’occasion du centenaire de la fin de cette guerre, ils se rendront à Spa.
Spa, en effet, a joué un rôle très important lors des événements qui ont conduit à la capitulation de l’armée allemande et de ses alliés.

En mars 1918, l’État-major de l’armée allemande quitte la région de Coblence pour se rapprocher du front. Il s’installe à Spa, à cause de sa position géographique, mais aussi de ses infrastructures (châteaux et hôtels). L’empereur Guillaume II s’installe peu après à Spa lui aussi et occupe, avec son entourage, les châteaux des industriels lainiers de Verviers, en particulier La Fraineuse, Neubois et Haut-Neubois.
Le 9 novembre, des révoltes populaires partout en Allemagne et des mutineries dans l’armée, poussent son entourage politique et militaire à lui « conseiller fermement » d’abdiquer pour éviter une révolution comme celle de 1917 en Russie. Il s’enfuit par le train jusqu’à La Reid (!) puis en voiture vers les Pays-Bas. Suite à ce départ, le gouvernement allemand signera l’armistice 2 jours plus tard. En 1920, c’est aussi à Spa, particulièrement au château de La Fraineuse, que se tiendra la Conférence de la Paix.

Signalons aussi que c’est au Grand Hôtel Britannique de Spa que, lors de la 2ème guerre mondiale, Eisenhower et Montgomery planifièrent l’offensive générale qui devait les conduire à la traversée du Rhin et à la victoire finale.

Au cours de notre balade, nous passerons à proximité des châteaux de La Fraineuse, Neubois et Haut-Neubois avant de parcourir les bois de Malchamps et de Nivezé.
Pour en savoir plus :

  • www.spa-entouteslettres.be/kaizer.html
  • Exposition « Guerre et Paix. Spa de 1914 à 1920 » au Pouhon Pierre-le-Grand (jusqu’au 2 décembre)

Maurice Stassen