AG Cyclotourisme Enéo Waremme

Énéo Sport Waremme

Ce vendredi 10 novembre, se déroulait dans la salle jouxtant la cafétéria de la piscine la désormais traditionnelle assemblée générale de la section cyclotourisme d’Enéo.

Cette année les organisateurs Victor F, Yves N et Jacques D devaient composer avec une terrible concurrence : Le match des diables rouges contre le Mexique et pourtant plus de 40 membres avaient répondu à l’invitation.
Après le quart d’heure académique qui a permis aux retardataires d’arriver, M. Victor Fraipont pouvait remercier l’assemblée, ensuite Yves retraçait en grande ligne le bon déroulement de la saison écoulée hormis bien-sûr les blessures encourues par nos amis lors des 2 ou 3 chutes qui frappent aveuglément lors des sorties, et personne malheureusement n’est épargné lors de la pratique du cyclisme.

Notre doyen Louis Leboutte, bientôt 86 ans, nous annonçait qu’il arrêtait avec Enéo du jeudi pour mieux se consacrer aux sorties du lundi afin de se mettre au service des charmantes dames du groupe promenade.
Bonne initiative des capitaines ou capitaines par intérim présents dans la salle qui n’ont pas jugé utile de pérorer et de perdre du temps à tenter de modifier les bases de la future saison car on ne change rien quand tout baigne, surtout que les succulentes tartes nous tendaient les bras.
Et comme le dit le proverbe chinois, peu de chance de me tromper car tout vient de Chine de nos jours : C’est celui qui en parle le plus qui en mange le moins. Les moins fervents de foot, n’ont rien perdu car ils ont pu profiter des tournées offertes généreusement par la cagnotte scrupuleusement gérée par Jacques.
Terminé pour la saison 2017 sauf peut-être quelques sorties durant la saison morte mais pointe déjà la prochaine organisation 2018, avec le repas du 20 janvier à l’Acapulco

Petits conseils de prévoyance

Piétons :   prévenir les dangers de déplacement liés à la nuit

Au crépuscule et la nuit, la visibilité est réduite. Un piéton est donc peu visible des conducteurs et les risques d’accidents sont plus élevés.
Sans aucun équipement rétro-réfléchissant, les piétons ne sont visibles qu’à 30 mètres, contre plus de 150 mètres lorsqu’ils en sont équipés.

Or, pour un automobiliste, la distance d’arrêt est au minimum de :

25 m (38 m sur route humide) pour une vitesse de 50 km/h
81 m (120 m sur route humide) pour une vitesse de 90 km/h
Pour se rendre plus visible, le piéton doit donc :

Préférer les vêtements de couleurs claires
Privilégier des vêtements et chaussures équipés d’éléments rétro-réfléchissants dès leur fabrication.
Marcher le plus loin possible de la chaussée : s’il n’y a ni trottoir ni accotement, marcher sur le côté gauche de la chaussée pour bien voir les véhicules arrivant en face.
Pour une meilleure visibilité du piéton dans la nuit

Il est aussi conseillé de coller des stickers fluorescents pour renforcer davantage leur visibilité auprès des autres usagers de la route.

Automobilistes :    adopter les bons réflexes pour la conduite de nuit

Le soir, les automobilistes doivent redoubler de vigilance et se méfier des « trous noirs », passage d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton peut surgir.
Pour circuler en voiture de nuit, quelques conseils de prudence sont à respecter :

Adapter toujours sa vitesse
Circuler les vitres sèches et désembuées : les reflets masquent la présence d’un piéton
S’écarter au moins d’un mètre des trottoirs pour la sécurité des piétons.